vendredi 21 novembre 2014

ARTICHO + REQUIN + MARTEAU = 2015



 Couverture - Yassine 



 Mars - Antoine Marchalot 



 Octobre - Anne Brugni 



 Détail - Delphine Durand 



 Détail - Markus Oakley 

Nous sommes heureux de vous annoncer la sortie de notre calendrier 2015 édité en collaboration avec Les Requins marteaux.

Chaque mois a été réalisé par un dessinateur différent. On y retrouve des artistes avec qui on a déjà beaucoup collaboré mais aussi des nouveaux venus à L'Articho.

Voici le casting :

Maxime Galipienso (Bordeaux)
Antoine Marchalot (Paris)
Edward Cheverton (Bristol)
Delphine Durand  (Paris)
Ginette Lapalme (Toronto)
Gwenola carrère (Bruxelles)
Marcus Oakley (Londres)
Anne Brugni (Bruxelles)
Paul Loubet (Buenos aires)
Maïa Roger (Bruxelles)
Yassine (Paris)
Chamo (Paris)

A noter que nous avons apporté un soin tout particulier pour rendre ce calendrier fonctionnel. Vacances scolaires, jour féries et fêtes en tout genre sont mentionnées. Ainsi que nos 2 anniversaires : ainsi vous n'oublierez plus de nous combler de cadeau. On le mérite.

Prix du calendrier 13,50 euros

Pour célébrer cette sortie nous sommes incrustés dans le fameux Wintershow annuel d'Arts Factory. Tous les dessinateurs du calendrier sont présents sur les murs de l'exposition.

Notre accrochage "underground", qui se tient sous terre dans la belle cave de la galerie n'est qu'une partie d'une plus grande exposition qui regroupe dessins et céramiques de Lili Scratchy, Nathalie Choux, Marie Caillou, Atsuko Ishii & Marc Brunier-Mestas.

Le vernissage à lieu demain, mardi 25 novembre. Venez nombreux !

Ceux qui s'aventureront dans la cave auront accès au buffet alternatif.
12 sortes de biscuits apéritifs contemporains sélectionnés par les 12 artistes.

A demain !

ARTS FACTORY BASTILLE
27 rue de Charonne
Paris 11
M° Ledru-Rollin


artsfactory.net

Quelques œuvres qui seront  dans l'expo :



 Titeuf synphonie - Yassine 



 Arbre - Yassine 



 Maxime Galipienso



 Maxime Galipienso



 Ginette Lapalme 



 Ginette Lapalme



Maïa Roger



Maïa Roger

Aucun commentaire:

Publier un commentaire